Définition de la floriculture : Tout à ce sujet

La floriculture est la culture des fleurs, elle fait aussi partie des sujets qui composent l’agriculture. Elle produit différents types de plantations : fleurs coupées, plantes à fleurs, semences, etc. Toutes destinées à la culture industrielle ou simplement au jardinage. La floriculture est un métier à part entière, mais elle peut aussi être pratiquée par des amateurs comme passe-temps. Si vous souhaitez en savoir plus sur cette activité, cet article vous est clairement destiné, il vous expliquera tout à ce sujet.

Définir la floriculture avec des explications

La floriculture est une discipline qui consiste à cultiver des plantes dont la fonction principale est de produire différents types de fleurs. C’est le jardinage, et plus précisément l’horticulture. Ainsi, le résultat final sera des plantes ornementales et des plantes à fleurs, qui se retrouveront toutes dans des jardins de fleurs où, par exemple, il y aura :

– tulipes;

– Des roses ;

– Géraniums;

– Cosmos…

L’une des principales occupations des floriculteurs est de développer leurs créations, et ce à travers la création de cultivars, l’amélioration des plantes et le développement de nouvelles variétés.

Définition d’une serre de floriculture

Il existe des serres floricoles dédiées à la production de fleurs, et plus précisément à la production de fleurs coupées. La floriculture comprend plusieurs types de culture de plantes :

– Plantes en pot;

– Plantes de jardin;

– À l’intérieur des plantes ;

– Couper les plantes.

Les plantes et les fleurs coupées ont souvent besoin d’être protégées par un abri pour bien produire, surtout s’il s’agit de vivaces, de semi-annuelles ou d’annuelles. La floriculture s’intéresse de plus en plus à la semence et à la production de graines, et ce dans le but de faciliter la culture future des pousses et jeunes plants issus de ces fondations rien qu’en les semant.

Floriculture et autres définitions

Il faut savoir qu’en plus de la floriculture, il existe aussi d’autres activités qui lui ressemblent beaucoup, la différence réside dans quelques détails :

Floriculture

La production de plantes, graines, oignons, tubercules et autres sera dans la plupart des cas réalisée massivement par le producteur, et ce à des fins commerciales. En effet, les plantes et les produits issus de la floriculture s’inscrivent parfaitement dans les fondements de l’industrialisation. Cette discipline, à l’origine artisanale, s’en éloigne de plus en plus pour rejoindre les principes de la production industrielle dans le domaine des fleurs et plantes ornementales. La floriculture voit un bel avenir devant elle, notamment parce que grâce aux dernières technologies développées dans le domaine, la période de production s’allonge de plus en plus, ce qui permettra d’étendre la disponibilité naturelle des produits dans les différentes régions. Cela rend les plantes disponibles plus longtemps dans l’année, notamment en modifiant la date de croissance ou de floraison des différentes plantes. Ceci est la conséquence directe de la création d’un environnement propice à la floriculture. Il est également important de savoir que même si la floriculture comprend une partie du jardinage, c’est encore un peu différent, car le jardinage est fortement influencé par les différentes saisons et les changements climatiques.

Arboriculture

La floriculture se fait généralement à l’extérieur ou dans une serre, surtout si vous souhaitez vous lancer dans la production de plantes herbacées entières ou de fleurs coupées destinées à la vente. Alors on s’est aussi lancé dans la composition de bouquets par des fleuristes. Quant à l’arboriculture, elle sera pratiquée en pépinière et aura comme type de production des « plantes ligneuses ». C’est là que réside toute la différence, même s’il est clair que cette différence ne peut être observée par des non-professionnels.

Aquaculture

Il s’agit de la culture de plantes dans un environnement complètement différent, plus précisément dans un aquarium. L’aquaculture consistera à produire des algues dans l’eau, mais aussi à élever des animaux en milieu aquatique, c’est encore considéré comme de l’agriculture.

Aquaponie

L’aquaponie, quant à elle, s’intéresse aux plantes aromatiques comme le persil ou l’aspérule, mais aussi aux plantes médicinales. Bien que similaire à l’horticulture, l’aquaponie ne concerne pas la production de fleurs coupées.

Recommandé pour vous

A propos de l'auteur Melanie